Conseil d'administration de la SCC

 

Comité exécutif

Nicolas Cermakian, Président

Après mes études en biochimie à l'Université du Québec à Trois-Rivières et à l'Université de Montréal, je suis allé faire un stage postdoctoral dans le laboratoire de Dr. Paolo Sassone-Corsi à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire à Strasbourg, en France (1998-2002). C'est là que j'ai commencé à travailler sur les rythmes circadiens. En 2002, je me suis joint au centre de recherche de l'institut Douglas et à l'Université McGill, où je suis maintenant professeur agrégé. Ma recherche porte sur les mécanismes moléculaires des horloges circadiennes chez la souris et l'humain, et sur la régulation par ces horloges de différents systèmes physiologiques, en particulier le système immunitaire. En plus de mon rôle dans la SCC, j'ai également siégé depuis quelques années sur le C.A. de la Society for Research on Biological Rhythms, actuellement en tant que secrétaire.

 

Mike Antle.jpg

Michael Antle, Vice-président

After earning my Bachelor’s with Dr. Ben Rusak at Dalhousie University in 1994, I travelled to British Columbia for my graduate work with Dr. Ralph Mistlberger at Simon Fraser University (MA, 1998; PhD 2001).  Following a Post-Doctoral Fellowship with Dr. Rae Silver at Columbia University in New York, I took up my appointment at the University of Calgary and the Hotchkiss Brain Institute where I am a Full Professor.  My NSERC-funded research program examines the form and function of the mammalian circadian system, focusing on both photic and non-photic resetting of the circadian clock, as well as the underlying neural networks.  We study the circadian system with a variety of approaches, including behavioural, genetic, electrophysiological, and pharmacological.

Valérie Mongrain, Secrétaire

Je suis Professeure adjointe au département de neurosciences de l’Université de Montréal. Mes installations de recherche sont situées au Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal où j’ai joint le Centre d’études avancées en médecine du sommeil, fondé par le Dr. Jacques Montplaisir, après avoir complété deux formations postdoctorales (N. Cermakian, Université McGill; P. Franken, Université de Lausanne) et un doctorat en sciences neuroligiques (M. Dumont, Université de Montréal). Je suis membre de la Sleep Research Society, la Society for Research on Biological Rhythms, la Société canadienne du sommeil, l’Association canadienne des neurosciences, la Society for Neuroscience, et membre fondateur de la Société canadienne de chronobiologie pour laquelle j’agis à titre de secrétaire depuis 2013. Mon thème de recherche principal, financé par les IRSC, le CRSNG et le CR-HSCM, s’intéresse à la physiologie moléculaire des mécanismes de régulation du sommeil. En particulier, mon équipe travaille sur les liens entre l’homéostasie du sommeil et la plasticité synaptique, et sur l’implication des protéines d’adhésion synaptique dans la régulation du sommeil.

Tami Martino Photo CSC.jpg

Tami Martino, Trésorière

I hold a PhD in Medical Genetics and Microbiology (University of Toronto, 2000), and completed a postdoctoral fellowship in Physiology and Cardiology (University of Toronto - at the Heart and Stroke Richard Lewar Centre for Cardiovascular Research, and Toronto General Hospital). Since 2009, I am a Professor in Biomedical Sciences at the University of Guelph, with a research focus on the critical role of circadian rhythms in cardiovascular health and disease. My research combines classic physiologic approaches (e.g. transgenic models, echocardiography, hemodynamics, circadian biology, chronotherapy) with state-of-the art high throughput technologies such as genomics (microarrays, biomarkers), proteomics (DIGE, mass spectrometry) and bioinformatics, to dissect the mechanistic pathways involved in circadian regulation of cardiac remodeling and treatment. This translational research will ultimately help to better understand disease pathophysiology, an understanding that is pivotal for the development of innovative therapeutic strategies to benefit patients.

 

Représentants des membres

Marie Dumont

Après mon doctorat en neurosciences de l’Université de Montréal (1988), j’ai complété 2 ans d’études post-doctorales en chronobiologie humaine à Boston (Harvard Medical School – Brigham and Women’s Hospital). Depuis 1990, je suis professeure au département de psychiatrie de l’Université de Montréal. J’ai fondé le Laboratoire de chronobiologie humaine à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal en 1991, et je le co-dirige maintenant avec ma collègue Julie Carrier. Depuis octobre 2013, j’assume la direction scientifique du Centre d’études avancées en médecine du sommeil (CÉAMS) à l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal. Mes principaux intérêts de recherche portent sur les troubles circadiens associés au travail de nuit, sur les effets circadiens de l’exposition à la lumière, et sur les différences individuelles dans la régulation du sommeil et des rythmes circadiens, en particulier les différences associées au chronotype et au vieillissement. En collaboration avec d’autres chercheurs, j’étudie également les aspects circadiens de certaines conditions médicales comme les traumatismes crâniens et la maladie pulmonaire obstructive chronique.

joel.jpg

Joel Levine

I became interested in chronobiology when I was an undergraduate at the University of Pennsylvania.  I volunteered in Norm Adler’s laboratory in the Department of Psychology. Norm studied reproductive behaviour in rats and also developed an independent interest in chronobiology. Alan Rosenwasser was a post-doctoral fellow in the lab and he taught me a lot about circadian rhythms.  After leaving that lab I get a PhD with Rich Miselis. My doctoral research involved using neural tracers to evaluate retinohypothalamic  projections in female rats.  Next I worked with F. Rob Jackson at the Worcester Foundation for Experimental Biology. Rob introduced me to Drosophila research and we worked on a role for the dunce gene in circadian timing. I also worked with Dr. Steven Reppert at the Harvard Medical School and Massachussetts General Hospital. My work with Steve focused mainly on clock genes in the silkmoth Antheraea Pernyi. Finally, I worked with Jeff Hall at Brandeis University.  It was in Jeff’s lab that I became interested in Drosophila social behaviour and the effect of the social environment on biological timing. This is what we study in my lab at UTM.

Hai-Ying Mary Cheng 

 J'ai obtenu un doctorat en biophysique médicale de l'Université de Toronto, sous la supervision de Dr. Josef Penninger. C'est Josef qui m'a appris la puissance de la génétique de la souris, et aussi, de ne pas craindre de sortir de ma zone de confort pour la caractérisation des souris knockout que j'ai généré ou que j'étudie. Les projets de mon doctorat m'ont amené à explorer divers domaines, incluant l'immunologie, la douleur, la dépendance aux drogues, le cancer, et enfin les rythmes circadiens. En 2004, j'ai rejoint le laboratoire de Dr. Karl Obrietan, à Columbus, Ohio, pour y effectuer mon stage postdoctoral, sur les voies de signalisations impliquées dans l'entraînement photique de l'horloge. Karl m'a transmis une approche personnelle et directe de la direction d'étudiants, ainsi que son grand savoir au sujet de la signalisation intracellulaire et des microARN. J'ai démarré mon laboratoire en 2008 à l'Université d'Ottawa, avant de déménager à l'Université de Toronto à Mississauga en 2011. La recherche dans mon laboratoire reflète la diversité de ma formation et de mes intérêts. Mes étudiants étudient aussi bien la signalisation que les microARN et les ligases à ubiquitine, et leurs rôles dans l'horloge circadienne et la neurogénèse.

 

Membres étudiants

Elena Tsimakouridze

I am pursuing a PhD in Biomedical Sciences at the University of Guelph in translational chronocardiology using cardiovascular murine disease models. My research focuses on the applications of circadian rhythms using chronotherapeutic and chronobiomarker approaches in cardiovascular disease. Previously, I have completed an HBSc (2009) at the University of Toronto, where I have taken circadian rhythms courses and conducted a fourth-year research project in the field under Dr. M. Ralph. Throughout the years, I have been involved in the scientific academic and public communities.  I am on the committee organizing the first and second Canadian Chronobiology Simposium, responsible for establishing and organizing the chronobiology mini-school (2012-2015). On the public level, I was on the organizing committee as the attendee communications team lead TED (Technology, Entertainment and Design) X Waterloo (2010-2012). In my undergraduate studies, I was on the logistics committee for organizing Science Rendezvous (2008-2009), and Canadian Wide Science Fair (2009). 

Hegazi CSC profile 1.jpg

Sara Hegazi

J'ai complété un baccalauréat honours en sciences (spécialisation en biologie et mineure en chimie) à l'Université de Toronto au printemps 2014. Au cours de ces études, j'ai eu l'occasion de mener un projet de recherche indépendant sous la supervision de Dr. J.T. Westwood. C'est au cours de ce stage que j'ai développé un intérêt pour la biologie moléculaire et cellulaire. Mon intérêt pour la chronobiologie provient pour sa part de lectures à ce sujet. J'ai été attiré par le fait que nous les humains ainsi que d'autres êtres vivants ont leurs propres horloges internes. Je suis actuellement étudiante à la maîtrise dans les laboratoires de Dr. Joel Levine et Dr. Mary Cheng à l'Université de Toronto à Mississauga. Mon projet de recherche porte sur l'étude des mécanismes moléculaires des rythmes biologiques, en utilisant la drosophile et la souris comme modèles.


© Société canadienne de chronobiologie 2014